Utiliser l’ail pour soigner son cheval

L’ail est bien connu de tous pour son utilisation culinaire, mais l’ail est également très connu comme plante médicinale, réputé pour ses diverses vertus. Mais l’ail doit être utilisé à bon escient et en connaissance de cause. Utiliser l’ail pour soigner son cheval est une alternative à la médecine médicamenteuse.

L’ail est un produit naturel polyvalent et très bénéfique pour nos chevaux. Il est naturellement riche de 33 composés sulfureux, 17 acides aminés, germanium, calcium, cuivre, fer, potassium, magnésium, sélénium, zinc et vitamines A, B C et E.

L’ail a également des effets secondaires et donné à mauvais escient, en trop grande quantité (> 2g d’ail frais ou 0,2g d’ail séché / kilo de poids vif) ou sur de trop longues périodes (au delà de 60j)  peut avoir des conséquences graves.

L’ail est riche en composé sulfureux, de ce fait, ingéré sur une longue période ou en trop grande quantité, l’ail peut avoir des effets négatifs tels que :

  • L’endommagement du tube digestif avec des lésions au niveau de la muqueuse digestive. Conséquences : risques d’ulcères et diminution de l’assimilation des nutriments
  • Des diarrhées
  • De l’anémie
  • Des problèmes de coagulation

Par exemple après une opération, on évitera d’utiliser de l’ail qui a une action anti-coagulante… Toujours se référer à son vétérinaire en cas de doute !

Pas de panique, si l’on fait des cures respectant la dose et la durée prescrite (type 20g par jour pendant 30j), pas de problèmes, mais ce n’est pas un complément qui doit être donné toute l’année. Pensez donc bien à noter dans votre application HoCaPa les dates auxquelles vous donner une cure d’ail cela vous permettra de vérifier quelle est la durée de la cure…

Les Vertus de l’ail

  • Améliorer les défenses naturelles
  • Améliorer le système digestif
  • Améliorer les fonctions respiratoires
  • Purifier le système digestif et lutter contre son parasitisme
  • Répulsif sur les insectes
  • Antiseptique

Effets pharmaceutiques vérifiés scientifiquement comme agent hypoglycémiant et hypolipémiant, hypotenseur, anticoagulant, détoxifiant de métaux lourds, anti-microbien et modulateur immunitaire. Pour utiliser l’ail pour soigner son cheval, il est important de bien comprendre ses vertus.

Vertue n°1 : Antiseptique

En usage externe les effets antibactériens de l’ail ont été démontré en 1858 et utilisé pendant la première et la seconde guerre mondiale directement sur les plaies au champs de bataille. Alors oui, l’ail est un antiseptique puissant sur les plaie externe. En interne, pas d’étude réalisé sur ce sujet mais il semblerait qu’il est peu probable que l’ail ai une action antiseptique au sein de l’organisme…

D’où vient cette propriété naturelle ? L’ail contient de l’allicine et ses dérivés qui est un antibactérien à spectre large.

Vertue n°2 : Améliorer les défenses naturelles

L’ail a des effets immuno-stimulants qui stimule les défenses immunitaires.

Vertue n°3 : Répulsif contre les insectes

De part son odeur soufrée, l’ail repousserait les vampires assoiffés de sang… Mais également les insectes assoiffés de sang… Mais tout dépend du mode d’administration…

En poudre, intégré à la ration alimentaire, son efficacité semble assez légère. Je l’ai moi même testé à plusieurs reprises et même au bout d’1 mois, bien que mon cheval transpire et devrait donc dégager une odeur d’ail à travers ses pores… Mais les insectes s’en prennent toujours à lui… Personnellement pas très convaincue…

Par contre, appliqué directement sur la peau, en lotion, écrasé (si on fait abstraction de l’odeur dégagée…) son action insectifuge est réelle mais d’assez courte durée, après je crois que à cause de son odeur cela ne fait pas fuir que les insectes… A bon entendeur…

Vertue n°4 : Système digestif et vermifuge

L’ail peut être un vermifuge naturel contre certains types de vers. Il a été démontré son action très forte contre les strongles. J’ai vu que certains l’administrait avec 2 gouttes d’huile essentielle d’ail matin et soir pendant 15j donné sur un bout de carotte ou de pommes… Personnellement, je n’ai jamais testé cela…

Vertue n°5 : Fonctions respiratoires

La forme sous laquelle on utilise l’ail a son importance, au delà du côté « facile à ingérer » pour votre cheval, il faut savoir que certaines propriétés naturelles de l’ail ne se développent que lorsque l’ail a été modifié/écrasé. C’est le cas de l’allicine que l’on retrouvera dans l’ail écrasé ou coupé mais sensible au ph et à la température…

Cela explique pourquoi les préparations vendues ne rapportent pas toujours les mêmes propriétés de l’ail, tout dépend de la technique de transformation de l’ail…

Ce qu’il faut retenir :

  • Utiliser l’ail pour soigner son cheval est une excellente alternative et une approche naturelle des soins
  • Les vertus de l’ail pour le cheval ou les humains sont réelles et démontrées scientifiquement
  • Les principes actifs de l’ail sont très puissant et doit donc être utilisé avec contrôle
  • Ne jamais dépassé les doses prescrites
  • Ne jamais donner en continu, donner en cures de 2 à 3 semaines
  • L’allicine, l’un des composé de l’ail n’est actif que si l’ail est coupé, hâché, broyé etc…
[/vc_column_inner]

%s