Fourbure cheval : Tout savoir

Gros cheval HoCaPa, fourbure

Le beau temps ajouté à la pluie permet à l’herbe de pousser en grande quantité et de bonne qualité. Et cela pour le plus grand bonheur de nos chevaux ! Mais avec de l’herbe trop riche, les chevaux ont plus de risques de développer ce que l’on appelle une fourbure.

Questions / Réponses

🐴 Qu’est ce que la fourbure chez un cheval ?

Une fourbure est une inflammation et une congestion des pieds du cheval. Cette inflammation est également accompagnée d’un problème de circulation sanguine.

🌾 Quelles sont les conséquences de la bourbure chez un cheval ?

La fourbure est une maladie courante chez les chevaux. Cependant elle représente la deuxième cause de décès chez les chevaux. Il est donc important de ne pas prendre une fourbure à la légère.

📞 Comment soigner un cheval atteint de fourbure ?

Dès les premiers signes, il faut appeler votre vétérinaire ! Celui-ci vous prescrira dans la plupart du temps une diète (avec uniquement un accès à l’eau). Il peut également prescrire des anti-inflammatoires sur une période donnée. Traitée à temps, la fourbure ne laisse pas forcément de séquelles.

⚠️ Quels sont les symptômes de la fourbure ?

On dénombre de multiples symptômes pour un cheval qui fait une fourbure : des pieds chauds, une boiterie, vous remarquez que le cheval ne veut pas se déplacer, votre cheval donne l’impression de marcher sur des oeufs, il se tient de manière inhabituelle, il reste couché… Il faut faire attention à chacun de ces facteurs.

La fourbure du cheval

Une fourbure c’est une inflammation et une congestion des pieds du cheval. L’inflammation est également accompagné d’un problème au niveau de la circulation du sang.

Cette maladie est la deuxième cause de mortalité chez les chevaux. Ainsi, une fois détectée, la fourbure nécessite une intervention rapide du vétérinaire afin que le cheval s’en sorte sans séquelles.

Elle est guérie par trois principaux acteurs, le vétérinaire, le maréchal ferrant et vous, le propriétaire du cheval.

Les symptômes et les causes de la fourbure cheval

Une fourbure peut se manifester par plusieurs symptômes, pris indépendamment, ou plusieurs à la fois :

Photo pied de cheval, HoCaPa
  • Les pieds chauds ;
  • La boiterie ;
  • Le fait que le cheval ne veuille pas se déplacer, il donne l’impression de marcher sur des oeufs ;
  • Une posture particulière chez le cheval. Il est campé c’est à dire qu’il essaie de balancer son poids sur les postérieurs ;
  • Un cheval couché.

Plus une fourbure est traitée tôt dans le temps, plus elle a des chances de guérir et de ne pas laisser de traces.

photo poney gros, HoCaPa

Les causes de la fourbure sont multiples et un des plus connu est probablement l’alimentation. Lorsque votre cheval mange de l’herbe trop riche ou de l’aliment trop riche il présente des risques de fourbure. Une fourbure est aussi causée par un travail trop intense sur un sol trop dur. Mais une fourbure peut également faire suite à une maladie telle qu’une colique, ou une diarrhée aiguë. Les toxines libérées lors de diarrhées ou de coliques peuvent venir créer des problèmes au niveau du pied.

Prévenir l’arrivée d’une fourbure

Pour prévenir l’arrivée du fourbure, il faut d’abord savoir si son cheval est un cheval à risque ou non. Les chevaux à risques sont souvent les shetlands, les poneys, les chevaux de traits et les chevaux atteints du syndrome de cushing.

Pour ces chevaux là, il faut surveiller régulièrement leurs pieds, tester la chaleur, et surveiller leur alimentation. Il faut également éviter de les mettre dans des prairies avec trop d’herbe pour éviter la prise de poids. Vous devez également faire attention à ce que le cheval ne puisse pas avoir accès au stockage de ration. Il faut aussi essayer de leur donner de l’eau à température ambiante plutôt que de l’eau froide lorsque vous les abreuvez.

On peut également limiter l’accès aux arbres fruitiers qui sont dans leur paddock. Et ceux plus particulièrement lorsqu’ils sont en pleine production de fruits. Puisque cela présentera des risques importants pour les chevaux, qui pourraient en manger de grandes quantités et ainsi provoquer une fourbure.

Lorsque votre cheval a déjà subi une fourbure, il devient un cheval à risques et ce sont des points auxquels il faut faire attention.

Traitement de la fourbure

Dès les premiers signes de la fourbure, il est recommandé d’appeler son vétérinaire. Même si vous n’êtes pas sûrs que cela soit une fourbure. Plus une fourbure est prise en charge rapidement, plus les risques seront limitées et la guérison sera rapide.

Pour ce qui est des traitements de la fourbure, et notamment pour les chevaux qui sont victimes de fourbure dû à un surpoids, il s’agit de leur faire une diète avec uniquement un accès à l’eau. Le traitement est simple : une diète. Un cheval atteint de fourbure doit

Certaines personnes conseillent aussi de plonger le pieds du cheval dans de l’eau froide, cela permet de réduire l’inflammation.

Le vétérinaire peut aussi prescrire des anti-inflammatoires. Par la suite, le vétérinaire peut également prescrire de l’aspirine, afin de fluidifier le sang, toujours dans le but de réduire l’inflammation et diminuer la douleur.

Néanmoins, avant toute administration de traitement, peu importe sa forme, nous vous conseillons de prendre conseil avec votre vétérinaire.

photo, maréchal ferrant HoCaPa

En fin de traitement vétérinaire, il peut également être important de faire appel à son maréchal ferrant afin qu’il puisse aider votre cheval dans sa phase de guérison. En effet, en fin de fourbure le maréchal va travailler de manière à soulager le cheval. Et il va éventuellement poser des fers spéciaux

A retenir :

Il ne faut pas oublier, que cette période de l’année est propice à ce genre de maladie et plus particulièrement pour les chevaux à risques. C’est pourquoi nous vous conseillons de toujours garder un oeil sur ces derniers. De plus, en cas de premiers signes, il est conseillé de s’accompagner d’un professionnel de la santé équine, comme un vétérinaire, qui pourra vous aider et donner les traitements nécessaires à votre cheval. Il est également important pour les chevaux à risques, les poneys obèses, les shetlands etc, de ne pas leur donner accès à trop de nourriture qui pourrait les rendre malade.

En cas de fourbure, nous vous conseillons d’ajouter l’évènement marquant dans votre application HoCaPa, vous pourrez ainsi lier tous les soins, les bilans de soins et éventuellement radios liés à cet évènement. Tout sera sauvegarder dans votre application et vous pourrez plus facilement prévenir la fourbure l’année suivante.

Sources : ifce.fr, lepaturon.com, classequine.com

dispo sur apple store - hocapa
disponible sur google play - hocapa

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici