Le saviez vous, certains chevaux, qu’ils soient réels ou fictifs ont su marquer l’histoire. Du cheval de course au cheval mythique, leurs caractéristiques et histoires leur ont apporté une place bien particulière dans notre société. Il existe un très grand nombre d’étalons plus hallucinants les uns que les autres. 

Ces héros des sports équestres

A travers les sports équestres, de nombreux chevaux ont su se démarquer des autres et devenir symbole de persévérance. Voici les quatres principaux:

1. Jappeloup De luze

hocapa jappeloup cheval

Jappeloup, était un cheval de selle, monté par Pierre Durand. Il nait en 1975 d’un croisement entre une jument Pur-Sang, qui a remporté quelques titres en course, et d’un cheval Trotteur. 

Jappeloup s’entraîna à la course mais se révéla médiocre et il se montrera bien meilleur aux sauts d’obstacles. Au premier abord, Pierre Durand ne veut pas de Jappeloup qu’il trouve « trop petit ». Mais lorsqu’il le voit sauter en concours 1 an plus tard, Pierre Durand accepte de s’y intéresser malgré son côté caractériel et désobéissant.. . L’étalon commença alors à s’entraîner avec son cavalier, Pierre Durand, aux sauts d’obstacles, ne mesurant que 1m58, peu d’espoirs étaient placés en lui.

Ce n’est pas la taille qui compte…

Il  devint pourtant très vite performant dans sa catégorie et il remporta de nombreuses récompenses dont plusieurs titres en Concours de Sauts d’Obstacles (CSO). A 7 ans, Jappeloup devint, en 1982, Champion de France. Et deux ans plus tard, l’étalon était présent aux jeux olympiques de Los Angeles, mais l’expérience fut difficile pour le couple, mettant même Pierre Durand au sol lors d’une étape par équipe… Ce qui fut un échec lourd à digérer, mais son cavalier ayant confiance en lui, il reprend l’entrainement… Ils remporteront ensemble le titre de Champion Olympique de sauts d’obstacles en 1988, à Séoul. Jappeloup devint également champion d’Europe et continua les succès année après année. 

Un succès qui fût inespéré en raison de sa petite corpulence. Jappeloup est aujourd’hui encore dans le cœur des passionnés, il reste un exemple malgré sa mort en 1991.  Par la suite, Pierre Durand le qualifiera comme “cheval de vie”, un cheval l’ayant marqué de façon irréversible. «Ce cheval était envoyé du ciel et une fois sa mission terminée, il est parti».

Le film Jappeloup, sorti en 2013, retrace la vie mouvementée de cet étalon et de son Jockey. Le rôle de Pierre Durand est incarné par Guillaume Canet, lui aussi cavalier…

« Ce cheval était envoyé du ciel et une fois sa mission terminée, il est parti ».

Pierre Durand

2. Seabiscuit

Seabiscuit, était un cheval pur-sang américain, né en 1933. Il inspira de nombreux écrivains ou réalisateurs à travers ses courses phénoménales. Petit-Fils du célèbre Man O’War, un cheval qui fut de nombreuses fois victorieux lors de courses dans les années 1920. Seabiscuit n’était pas très grand également : il mesurait 1m52, possédait une allure particulière et une usure prématurée de ses membres. 

Pourtant un riche investisseur, Monsieur Howard, se tourna vers lui, et acheta le cheval à 8 000$. Une somme conséquente à l’époque, alors que Seabiscuit n’avait pas fait d’étincelles jusque là. Howard demanda à l’entraîneur Tom Smith de former le cheval. Tom Smith n’avait pas de renommée particulière mais entraîna régulièrement Seabiscuit et cru en lui. Johnny Pollard fut le Jockey de Seabiscuit, mais avant, il devait réussir à dompter l’animal assez hargneux. 

Howard, Smith et Pollard avaient pris de gros risques avec Seabiscuit, et ils eurent bien raison.

La montée en puissance

Lors de petites courses, le cheval gagna en notoriété et continuait d’évoluer. Avec sa petite corpulence il devait porter les poids sur son dos beaucoup plus difficilement que les autres étalons, surtout que Pollard n’était pas un homme léger. Pourtant dès ses 3 ans, Seabiscuit avait amassé 11 victoires sur 15 courses. Il fut considéré comme le meilleur cheval de la Californie.

Une course contre War Admirable fut acclamée, qui était le cheval favori aux Etats-Unis. Le 1er novembre 1938 Seabiscuit affronte War Admirable, sur l’hippodrome de Pimlico, à Baltimore. 40 000 personnes étaient présentes dans les tribunes de l’hippodrome, attendant avec hâte, la course de ces deux champions. Seabiscuit mène la course, mais laisse War Admiral revenir à son niveau, avant de lui mettre 4 longueurs et donc un écart incroyable.

Seabiscuit continua de courir et remporta en 1940 la course, Santa Anita Handicap. 80 000 personnes étaient venues acclamer et voir l’étalon lors de cette course. Ce fut sa dernière, après quoi Seabiscuit pris sa retraite avant de mourir en 1947. Howard planta un chêne au dessous de la tombe du cheval, en son honneur et comme symbole de bienveillance et de reconnaissance.

Seabiscuit marqua les mémoires et apporta de l’espoir après la grande dépression, de nombreuses statues et un film lui furent dédiés : Pur-Sang, la légende de Seabiscuit a été nommé aux oscars de 2003.

3. Al Capone II

Cet étalon est un cheval de course autre que pur-sang, c’est à dire un croisement entre un pur-sang et une autre race. Il est né en 1988 et il est actuellement en retraite ( et oui il a donc 32 ans ! ).

D’origine Française, Al Capone II a une petite taille, il ne mesure que 1m62. De plus il n’était pas si facile que ça à monter lorsqu’il était jeune, il était assez têtu et tirait beaucoup. Alors qu’il n’avait que 3 ans: il éjecte son cavalier et le cheval se fait heurter par une voiture. Al Capone II a échappé de peu au drame.

Une longévité impressionnante

Al Capone II fit beaucoup de courses d’obstacles, et se révéla très doué. Yves Beaurain qui le montait, l’emmena au Prix de la Haie Joussin, une course hippique qui se déroule à Auteuil. 

Aussi extraordinaire que cela puisse paraître Al Capone II devint victorieux de cette course, non pas une fois, ni deux, mais bien 7 années consécutives. En effet il remporta ce titre de 1993 à 1999, un record qui ne fût pas égalé en 30 ans. Il remporta d’autres titres, comme le prix Troytown et le prix Georges Courtois et fut vainqueur du Grand Steeple-chase de Paris en 1997. Au total on lui comptabilise 65 courses, 25 victoires, mais surtout 32 places. Al Capone II, à couru de ses 2 ans à ses 12 ans, sa carrière fût très longue pour un étalon, ce qui est remarquable ! 

Al Capone II vit aujourd’hui tranquillement sa retraite en Bourgogne.

4. Ourasi

Ourasi, le roi fainéant. Source : PMU

Ourasi est né en 1980, c’était un cheval Trotteur français. Son éleveur Raoul Ostheimer ne plaçait pas grands espoirs en lui. Ourasi était dès son jeune âge fainéant et maladroit.  Son éleveur ne sachant pas comment exploiter le potentiel de son cheval, le confia à Jean-René Gougeon, un homme de grande renommée, qui devait l’entraîner et le monter. 

Le potentiel d’Ourasi accroît rapidement, il commence à participer à des courses de trot de plus en plus réputées et remporte en 1983 le Critérium des Jeunes (course de trot hippique à Vincennes).

Ourasi et le Prix d’Amérique

Ourasi enchaîne les courses et se révèle très souvent victorieux, en effet il remporte 22 victoires consécutives. Puis il décroche le prix d’Amérique une première fois, puis une deuxième fois, et même une troisième fois. En 1989 même François Mitterrand était venu l’acclamer lors du Prix d’Amérique, hélas Ourasi perdit. En effet le cheval n’avait pas uriné avant la course et se trouva donc pris d’une gêne lors de chaque mouvements de l’épreuve. Ourasi fut très vexé, l’année suivante, l’étalon était de nouveau présent au Prix d’Amérique et le speaker s’écria avant la course: “Ourasi a uriné !”.

Le public trépidait d’impatience et Ourasi décrochait la première place à la fin de la course. Un record unique en son genre, puisque l’étalon fini quadruple vainqueur du Prix d’Amérique, en plus de ces nombreuses autres victoires. Ses anciens propriétaire se sont bien trompés sur son compte en le sous-estimant, car Ourasi à ce moment fut estimé à 24 millions.

Ourasi est surnommé le “Roi Fainéant” dut à sa réactivité principalement sur les 100 derniers mètres de courses. En plus d’être le seul à avoir remporté 4 fois le prix d’amérique, ses accélérations finales en courses sont époustouflantes.

Il mourra quelques années plus tard à l’âge de 33 ans.

« Meilleur trotteur de tous les temps »

Nommé ainsi en 2006

https://blog.myhorsefamily.fr/toutsurlecheval/top-10-chevaux-celebres-a-travers-lhistoire/
http://www.journalducheval.fr/les-chevaux-celebres
https://achevalenfrance.com/equitation/les-chevaux-celebres
http://detectivarium.fr/autour_livres/chevaux_celebres.php
http://www.nom-cheval.fr/chevaux-celebres.php 
https://www.letemps.ch/societe/lincroyable-destin-petit-jappeloup 
https://www.bing.com/videos/search?q=jappeloup&&view=detail&mid=B5A3E582C36DB165868DB5A3E582C36DB165868D&&FORM=VRDGAR&ru=%2Fvideos%2Fsearch%3Fq%3Djappeloup%26FORM%3DHDRSC3 
http://boowiki.info/art/racehorses/seabiscuit-cheval.html 
http://h-equestrianpassion.com/fr/seabiscuit
https://onrefaitlescourses.rtl.fr/tout-sur-hippisme/7746905019/cheval-celebre-al-capone-ii 
https://www.ouest-france.fr/bourgogne-franche-comte/al-capone-ii-le-cheval-de-legende-ne-en-bourgogne-fete-ses-30-ans-5637913 
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/759781-course-hippique-pourquoi-le-cheval-ourasi-ne-sera-jamais-egale.html
http://goodelie.chez.com/celebres/bucephale.html 
https://www.herodote.net/Bucephale-mot-163.php 
https://www.curieuseshistoires.net/bucephale-cheval-indomptable-dalexandre-grand/
https://www.tombes-sepultures.com/crbst_1382.html
https://ecouterleschevaux.wordpress.com/2009/01/10/comanche/ 
http://www.france-sire.com/actu_etablissement-11928-iris_xvi_l_histoire_du_cheval_de_courses_du_marechal_leclerc_fusille_pour_acte_de_resistance.php
http://www.france-sire.com/actu_etablissement-11928-iris_xvi_l_histoire_du_cheval_de_courses_du_marechal_leclerc_fusille_pour_acte_de_resistance.php 
https://mythologica.fr/grec/pegase.htm 
http://nbjpr.free.fr/jollyjumperpers.htm 
https://tacante.com/blog/jolly-jumper/
https://www.laprocure.com/etalon-noir-volume-walter-farley/9782012020184.html
https://spiritletalondesplaines.weebly.com/reacutesumeacute.html

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici